Trace Existante

Young-Eun KIM

Le rapport au monde de Young-Eun Kim est marqué par une distance tant sur le plan physique qu’émotionnel.
Si la peau joue le rôle de frontière matérielle entre son « moi » et l’extérieur, Young-Eun Kim pense qu’il existe un autre espace à la lisière entre ces deux espaces : la membrane. Cette membrane est à la fois une barrière protectrice et une zone d’échanges.
Au sein de la membrane, les interactions entre les différents objets dessinent des lignes qui quadrillent un univers composé de vide. À travers son univers, Young-Eun Kim nous invite à être attentif aux résonances entre le « moi » et ce qui nous entoure.

1015_1.jpg

ONLINE EXHIBITION